La Marge, ça sort d'où ?

 

D'une envie commune de créer quelque chose d'innovant, de vivant et de créatif à Angers. Nos échanges ont peu à peu fait germer l'idée d'un atelier d'édition participatif. Ben oui, pourquoi pas ? Ça répondait à toutes nos attentes, finalement.  


Comment sont fabriqués vos bouquins ?

 

On ramasse du carton dans la rue, on garde juste le meilleur, on le coupe à la taille d'une couverture de livre, on le peint – avec des copains si possible parce que c'est quand même plus drôle - ensuite on met le texte dedans en sandwich, et puis on le coud. Et hop, c'est prêt !


Des livres en carton, c'est bizarre, non ?

 

Le carton, c'est un truc qui nous vient de loin, bien au-delà des océans : en Argentine, un pays qui porte assez mal son nom puisqu'il a pas de sous. C'est pour ça que les gens de là-bas ont inventé les fameuses cartoneras. Nous, pas cons, on leur a piqué l'idée...


Quel type de textes publiez-vous ?

On ramasse les textes dans la rue, les caves, les pays étrangers, sur tous les bons sites internet et autres bouches à oreilles, puis on leur fait passer des castings. Une fois retenus, on s'aperçoit qu'ils ont quand même quelques points communs : la qualité, évidemment, mais aussi l'audace, la révolte, la fureur de vivre et la rage de vaincre.


Du coup on trouve des contes, de la BD, des nouvelles, des récits jeunesse, des romans, pourquoi pas des essais. Sans oublier la poésie, tout de même, bien connue pour adoucir les mœurs dissolues du XXIe siècle. C'est comme qui dirait à la fois homogène, gayfriendly et hétérodoxe.  

C'est qui, vos auteurs ?

A la Marge, on n'a pas de vigile à l'entrée. Tout le monde peut contribuer à condition d'être beau et gentil, parfois même intelligent : les auteurs confirmés, les débutants, les impubliables, les déjantés, les innocents aux mains pleines, les dessineux (oh oui, on adore les illustrés!)

Les penchants droitiers sont en revanche proscrits, ça va de soi.


Comment peut-on participer ?

Il existe autant de possibilités que d'individus. En envoyant vos textes si vous écrivez et vos œuvres si vous dessinez, collez, gravez ou photographiez. En mettant la main à la pâte pour nous aider à peindre les couvertures ou couper du carton. En nous invitant à participer à des manifestations, des festivals, des concerts, à animer vos bars-tabac, médiathèques, centres sociaux. Ou en venant tailler une bavette autour d'un verre au local, tout simplement.


 

  Les prochains 

  rendez-vous

  L'atelier la Marge 

est ouvert le samedi

de 14h à 18h et

le jeudi de 17h à 20h

 

Newsletter